Forum du Cheikh Hamza Van Osselt.

Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. Formation continuée, questions et évènements.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin d'Abou Lahab

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 44
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: La fin d'Abou Lahab   Mer 21 Nov - 8:01

Salaam eilikum

Aujourd'hui nos frères et soeurs souffrent, sont opprimés et meurent sous les coups et les balles.
Ils ne faut pas être devin pour comprendre que la raison de ceci réside dans le fait qu'ils professent l'Islam.
Cette guerre contre l'Islam est présente depuis le début de la mission du Prophète SAW.
Mais sachez que cette guerre contre l'Islam est une guerre contre Allah et son Prophète SAW.
Mais que ces oppresseurs ne s'imaginent pas qu'ils sont à l'abri de la colère divine et que leurs crimes ne seront pas punis. Je vais, aujourd'hui, vous narrer la fin d'un des plus virulents ennemis de l'Islam et de son Prophète SAW:Abou Lahab.
Comment Abou Lahab mourut ?
L'histoire de celui qui le premier a insulté le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa
Sallam) et la fin funeste qui fut la sienne constituent une leçon pour tous ceux qui
seraient tentés d'offenser notre Prophète bien-aimé (Salla Allahou Alaihi wa
Sallam).
Après trois ans d'appel à Allah en secret, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa
Sallam) reçut l'ordre de s'acquitter de sa mission de façon ouverte en
commençant par avertir ses plus proches. Aussitôt il se hâta de mettre en oeuvre
les instructions émanant de son Seigneur.
Il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) se dirigea vers la Bathâ`, escalada le mont Safa
et s’écria : "Wa sabâhah (Ô, calamité du matin !). Cette alerte en Arabie était
donnée par la personne qui à l’aube remarquait une armée ennemie se dirigeant
vers sa tribu". Quand le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) fit cet appel, les
gens s’enquirent de savoir qui l’avait émis. On leur dit que c’était Muhammad
(Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Les gens de tous les clans de Quraysh se
précipitèrent dehors. Tous ceux qui le pouvaient, vinrent ; ceux qui en étaient
incapables envoyèrent un autre à leur place. Quand toute la tribu de Qoraysh se
réunit autour lui, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) appela
chaque clan par son nom et leur dit : "Si je vous dis que derrière cette colline se trouve une armée ennemie qui se prépare pour vous attaquer ce matin ou au plus tard ce soir, allez-vous me croire ?" "Ils répondirent tous d’une seule voix : « Nous ne t’avons jamais entendu dire un mensonge. » Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dit : "Alors je vous préviens contre un châtiment aussi terrible qu'imminent". Son oncle Abou Lahab se leva avant que personne ne bronche et dit : "Puisses-tu périr au cours de cette journée ! C'est pour nous faire entendre une chose pareille que tu nous as fait venir !".
En conséquence, Abou Lahab reçut de la part d'Allah et en vertu de la sourate Al-Masad (sourate 111) une condamnation selon laquelle il souffrira pour toujours et connaîtra une perte irrécupérable. Et c'est ce qui lui est arrivé parce qu'il est mort mécréant, ce qui lui vaudra, dans l'au-delà, un séjour éternel en Enfer. Sa perte s'est aussi manifestée à travers la victoire réalisée par Muhammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et la propagation à grande échelle de son Message. Mais il faut dire que la sanction la plus ignoble qu'il a reçue restera sans conteste celle d'avoir une malédiction immortalisée par la sourate 111 qui sera lue jusqu'au Jour de la Résurrection.
Aussi sa fin a été triste, lamentable et catastrophique en raison de la maladie incurable appelée «al-‘adasa» qu'Allah lui fit subir. Il s'agit d'un bouton mystérieux qui ressemble à une lentille. C'est une maladie que les Qurayshites craignaient et détestaient plus que la peste pensant qu'elle était mortelle et contagieuse. C'est pourquoi lorsqu'elle infecta Abou Lahab, ses enfants ont commencé à prendre leur distance vis-à-vis de lui. Ils ne purent rien pour lui. Après sa mort il était resté trois jours sans que personne ne se soit aventuré à se rapprocher de son cadavre ou à chercher à l'enterrer de peur de la contagion. Il dût alors rester ainsi jusqu'à ce que sa maison commence à dégager une odeur insupportable.
Craignant d'encourir des reproches, ses fils furent obligés de lui faire la toilette du mort en jetant de l'eau sur lui à partir d'une bonne distance de crainte d'être
infectés par sa maladie. Ensuite ils le lancèrent dans un lieu et jetèrent des pierres dessus.
Dans une autre version il est dit que ses fils, craignant d'encourir des reproches ont dû louer les services de certaines personnes pour l'enterrer.
Une troisième version relate qu'ils ont creusé un trou et l'ont poussé dedans à l'aide de longs bâtons. Ensuite ils jetèrent des pierres dessus jusqu'à ce qu'il fût complètement dissimulé.
Telle fut donc la fin de celui qui le premier insulta de notre Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
Hamza Van Osselt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamzavanosselt.bbconcept.net
 
La fin d'Abou Lahab
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les artisans du Louvre Abou Dhabi - Le Monde - 10/01/2010
» Célébration du centenaire d'Abou El Kacem Echabbi
» Exploitation des travailleurs immigrés au Louvre Abou Dhabi
» Abou Nouwas et Omar Khayyam : Deux poètes arabo-perses de l'âge d'or Islamique:
» Simon Eliot alias Abou Bakr Al-Baghdadi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. :: Enseignements. :: Cours du Cheikh-
Sauter vers: