Forum du Cheikh Hamza Van Osselt.

Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. Formation continuée, questions et évènements.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Détermination du début du jeune

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 44
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Détermination du début du jeune   Lun 23 Juin - 7:58

Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit aussi :

Bismillah Ar-Rahman Ar-Rahim

Comme chaque année, nous voyons apparaître la même polémique: vision ou calcul?. Je tenais à mettre les choses au clair et montrer que la
vision du croissant est obligatoire du fait de l'existence du hadith, dans lequel le Prophète SAW parle de "vision". Dès lors, nous sommes obligés
de tenir compte de ce hadith. Mon Cheikh, le docteur Amdouni, explique que nous pouvons nous aider de la technologie ou du calcul afin de faciliter la vision, mais cette vision du croissant reste obligatoire.

Le Prophète Saw a dit:'« لا تقَدّموا رمضان بيوم أو يومين صُوموا لِرُؤيَتِهِ وأَفْطِروا لرؤيته فإن غُمَّ عَلَيكُم فَأَكْمِلُوا عِدَّةَ شَعْبَان ثَلاثين يوماً »


(lâ taqaddamôu RamaDâna biyawmin ‘aw yawmayni Sôumôu lirou’yatihi wa’afTirôu lirou’yatihi fa’in ghoumma `alaykoum fa’akmilôu `iddata cha`bâna thalâthîna yawman)

ce qui signifie : « N’anticipez pas RamaDân d’un jour ou deux. Jeûnez à la vue [du croissant] et interrompez le jeûne à la vue [du croissant] et si vous ne l’avez pas vue, poursuivez le compte de Cha`bân à trente jours » [rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim].

Après ces éclaircissements donnés par la sounnah pure, il n’est pas permis de se baser sur la parole d’un astronome pour déterminer le début du mois de RamaDân. Ainsi on connaît le commencement et la fin de tous les mois lunaires par l’observation du croissant de lune. Les musulmans, qu’ils soient parmi les prédécesseurs (salaf) ou de leurs successeurs (khalaf), avaient adopté cette voie. Les savants jurisconsultes ont mentionné qu’il n’est pas permis de se fonder sur la parole d’un astronome pour déterminer le moment de l’apparition du croissant de RamaDân. Il est ainsi nécessaire d’observer, après le coucher du soleil du vingt neuvième jour de Cha`bân, le croissant de RamaDân. S’il est vu, le jeûne de RamaDân sera confirmé. Sinon, on complétera alors le mois de Cha`bân jusqu’à trente jours puisque les nuages en auront empêché l’observation.

Voyez comme Allâh, par Sa miséricorde, facilite pour vous l’accomplissement du bien : Le Messager de Allâh a interdit de commencer le jeûne sans avoir, soit vu préalablement le croissant de lune de RamaDân, soit complété le mois de Cha`bân par un trentième jour au cas où les nuages auraient empêché l’observation du croissant.

Les savants des quatre écoles sont unanimes pour dire que la base de la détermination du premier jour du mois de RamaDân est ce qui suit : « Le croissant sera guetté après le coucher du soleil du vingt-neuvième jour de Cha`bân [on observe du côté du couchant, juste après le couchant les vingt premières minutes environ]. S’il est vu, le jour d’après sera le premier jour de RamaDân, et s’il n’a pas été vu, le jour d’après sera alors le trentième jour de Cha`bân et le jour d’après sera donc le premier RamaDân ».

Nous devons nous fier à cela et ne donner aucune importance aux assertions des personnes qui se basent sur les calculs astronomiques pour déterminer le début et la fin du mois du jeûne.

Ainsi, le HâfiDH Waliyyou d-Dîn Al-`Irâqiyy décédé en l’an 826 H a dit : « L’ensemble des Chafiites suit cet avis. Le jugement n’est donc lié qu’à l’observation visuelle ». Puis il a dit : « Et c’est aussi l’avis de Mâlik, Abôu Hanîfah, Ach-Châfi`iyy et l’ensemble des savants du Salaf et du Khalaf » – fin de citation.

Le grand savant Hanafite, Ibnou `Âbidîn, décédé en l’an 1252 H, a dit dans son livre Raddou l-MouHtâr `ala d-dourri l-Moukhtâr qui compte parmi les plus célèbres livres de savants Hanafites :

« قوْلُهُ: « لا عِبْرَةَ بِقَوْلِ المُوَقّتينَ » أيْ في وجوبِ الصومِ على الناسِ »

qui signifie : « sa parole « on ne donne pas de considération à la parole de ceux qui se basent sur le calcul » vise la détermination de l’obligation de commencer le jeûne pour les gens ». Puis il a dit :

« لا يُعْتَبَرُ قولهُمْ بالإجماعِ ولا يجوزُ للمنجّمِ أنْ يعملَ بحسابِ نَفْسِهِ »

qui signifie : « Leur parole n’est pas prise en considération, et ce à l’unanimité, et il n’est pas permis à l’astronome de jeûner en se basant sur ses propres calculs ».

Le grand savant Malikite, le Chaykh Mayyarah Al-Mâlikiyy (1072 H) a dit dans son livre « Ad-dourrou th-thamîn wa l-Mawridou l-Ma`în » :

« قال الشهاب القرافي عن سند : لو كان الإمام يرى الحساب في الهلال فأثبت به لم يتبع لإجماع السلف على خلافه »

qui signifie : « Ach-Chihâb Al-Qarâfiyy a dit, selon Sind : « Et si le gouverneur se base sur le calcul [astronomique] et qu’il affirmerait par cela le [début du] mois lunaire, on ne le suit pas car l’unanimité des gens du salaf vertueux est en opposition avec cela ». Le salaf vertueux désigne ici les savants sunnites des trois premiers siècles de l’hégire..

Ainsi, si un musulman `adl, c’est-à-dire digne de confiance, voit le croissant de RamaDân dans n’importe quel endroit de la terre, il nous sera permis de jeûner selon l’école de l’Imam Abôu Hanîfah sur la base de sa vision.

Il convient donc d’avoir la certitude de la vision du croissant avant de s’endormir, car celui qui se lève le matin du premier jour de RamaDân et qui trouve les gens en train de jeûner alors que lui n’en a pas formulé l’intention la veille, celui-là verra son jeûne de ce jour invalidé.

Il est donc nécessaire d’accorder une attention particulière à l’observation du croissant de RamaDân. Pour cela, on se fonde sur la parole de quelqu’un de digne de confiance, comme l’ont précisé les jurisconsultes du Salaf et du Khalaf. Quant au fait de se baser sur les calculs pour la détermination des débuts des mois lunaires, cela constitue une transgression claire et explicite de ce qui a été rapporté du Prophète – Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

Notre conseil pour tout musulman est donc de s’attacher à ce qui a été dit par le Messager de Allâh – Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam – et à ce qui a été dit par les jurisconsultes des quatre écoles dont la communauté est unanime à reconnaître le haut degré.

Que le musulman apprenne les lois du jeûne avant que commence le mois de RamaDân. Qu’il apprenne ces lois auprès de gens de confiance et possédant la science nécessaire, ayant eux-mêmes appris cela auprès de gens également de confiance et possédant la science nécessaire, et ainsi de suite, de sorte qu’il y ait une chaîne de transmission remontant jusqu’au Messager de Allâh – Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamzavanosselt.bbconcept.net
 
Détermination du début du jeune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune fille cheveux bleus
» Nu d''un jeune homme...
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» La Jeune Parque, Paul Valéry
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. :: Ramadan-
Sauter vers: