Forum du Cheikh Hamza Van Osselt.

Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. Formation continuée, questions et évènements.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ORIGINE DE LA FÊTE ET SES FONDEMENTS SCRIPTURAIRES

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 44
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: L'ORIGINE DE LA FÊTE ET SES FONDEMENTS SCRIPTURAIRES    Ven 11 Oct - 8:08

A- L'épisode du sacrifice d'Abraham

Cet épisode tient une place centrale dans la célébration de L'Aïd Al Kabîr. Évoqué dans la sourate 37, il ressort au thème coranique de l'épreuve (balâ'). Nous reprenons ici les grandes lignes de ce qu'en dit le Coran :

- « Ô mon fils, je vois en rêve que je t'égorge. Qu'en penses-tu ? »
- « Père, répondit le fils, fais ce qui t'est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu veut, parmi ceux qui supportent [l'épreuve] » (Cor. 37 : 102).
- « Lorsqu'ils se furent tous deux abandonnés à la volonté divine (aslamâ) et qu'Abraham eut couché son fils le front contre terre, Nous l'appelâmes : " Ô Abraham, tu as ajouté foi à la vision ! " C'est ainsi que nous rétribuons les êtres doués d'excellence (103-105) ».
- « Voici certes l'épreuve évidente » (106)
- « Nous le rachetâmes par un sacrifice solennel » (107)
Ainsi, « Nous perpétuâmes [le souvenir d'Abraham] parmi les générations postérieures (108). Paix sur Abraham ! » (109)

B- L'institution de la fête

Instituée durant la deuxième année de l'hégire, la fête du sacrifice est une fête islamique qui s'appuie sur le Livre d'Allah, la Sunna de Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) et le consensus des musulmans.

• Dans le Livre Saint (Al Qorân), on y lit la parole du Très Haut : « Adresse ta Prière au Seigneur et sacrifie. » (Coran, 108 :2) et « Dis: "En vérité, ma Prière, mes actes de dévotion (nusukî*), ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. » (Coran, 6 :162)

Le terme nusuk (traduit par dévotion) renvoie à l'immolation d'un sacrifice. L'on dit qu'il englobe tous les actes d'adoration y compris l'immolation. Il a donc un sens plus large.

• Quant à la tradition (Sunna), Muslim rapporte d'Anas que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a sacrifié deux béliers blancs, cornus et bigarrés ; il les égorgea lui-même, prononça le nom d'Allâh le glorifia et posa son pied sur leur nuque.

• Quant au consensus des Uléma ( Ijma'), tous les musulmans sont d'accord sur l'institution de la fête.

C- Le statut légal du sacrifice

Le sacrifice s'agit-il d'une obligation (fard) ou d'une forte recommandation (Sunna)?

Le sacrifice rituel (la "udhiya") est une pratique traditionnelle, individuelle et constante qui est vivement recommandée (sunnah mu'akkadah).
Celui qui l'accomplit est récompensé et celui qui l'abandonne n'est pas puni. Tel est l'avis de la majorité des Ecoles de jurisprudence, telles l'Ecole Mâlikite et l'Ecole Châfi'ite. Ces Ecoles considèrent comme répréhensible le fait d'être dans l'aisance et de ne pas sacrifier.
Ainsi tous les savants sont unanimement d'accord sur le caractère traditionnel (sunna) de cette prescription.

Cependant dans l'Ecole hanafite, le sacrifice rituel est une prescription d'ordre obligatoire (wâdjib), c'est-à-dire une pratique qu'il n'est pas permis d'omettre. Cela s'explique si on sait que pour Abû Hanîfah, l'obligation est un degré inférieur au devoir (fard), mais supérieur à la tradition (sunnah). Celui qui délaisserait cette obligation se rendrait donc coupable d'un péché, du moins s'il fait partie des gens riches et aisés. On rapporte du Messager d'Allah le hadith suivant : « N'approchera pas notre lieu de prière celui qui se trouve dans l'aisance et qui ne sacrifie pas. » (Rapporté d'après Abû Hurayrah par Al-Hâkim qui le considère comme authentique).

En outre, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a affirmé que ce rite est une tradition musulmane : Questionné au sujet du sacrifice, le Prophète (sa) répond : « C'est la tradition de votre père Abraham » (Rapporté par At-Tirmidhî et Al-Hâkim).

Partant, on peut affirmer que le sacrifice est une tradition fortement recommandée à celui qui en a les moyens. On le fait pour soi-même et à la place de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamzavanosselt.bbconcept.net
 
L'ORIGINE DE LA FÊTE ET SES FONDEMENTS SCRIPTURAIRES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le meilleur service pack pour HD2 rom orange d'origine
» [AIDE] Remettre le spl d'origine sans passer par le pc??
» Remettre ROM D'origine SFR
» [AIDE] HSPL d'origine téléphone nu
» Origine du mot "SORDI"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Cheikh Hamza Van Osselt. :: Enseignements. :: Cours du Cheikh-
Sauter vers: